Le  Testing A/B est une des solutions les plus simples pour analyser efficacement l’impact de différentes options en matière d’ergonomie, wording et visuels. Grâce à un déploiement peu couteux (possible, entre autres, via Google Analytics), cette méthodologie permet d’obtenir des gains considérables au niveau des indicateurs de performance critiques pour les résultats business d’un site. Quelques études de cas qui le démontrent !

 Cas n°1 : Etam – Visuel Produit

Image2

  • Analyse de l’impact des visuels des pages catégories pour déterminer celui qui génère la consultation des fiches produit la plus élevée. Version A (originale) visuel détaillé, version B (alternative) plan large.
  • Résultats : Sur 1 mois de test et plus de 400 000 visiteurs, la version B performe de +10% que la version A. Etam a conclu que les produits présentés en « situation » donnaient plus envie aux internautes de consulter la page produit, plutôt que ceux présentant le produit détaillé.

Cas n°2 : Air France – Wording

Image1

  • Analyse de l’impact du wording et de l’ajout d’une info-bulle à l’option « Time to Think » (qui permet de bloquer le prix et les horaires pendant plusieurs jours) sur le nombre de réservations de billets via cette option.
  • Résultats : Amélioration de 24% du nombre de paiements via Time To Think pour la version B. Le test simultané de deux éléments (wording ET infobulle) ne permet pas de savoir l’élément déclencheur de l’optimisation des résultats.

Cas n°3 : Smartbox – couleur CTA

Test AB Smartbox

  • Analyse de l’impact de la couleur des boutons d’action sur l’ajout au panier. Test réalisé sur le site Danois de la marque. Version A bouton vert, version B bouton bleu.
  • Résultats : La version B a engendré une amélioration du taux clic de 16%. On peut présumer que, dans la version A, bien que plus proche de la charte chromatique du site, le CTA se confondait avec les autres éléments.

Cas n°4 : E-Santé – Mise en page formulaire

Image3

  • Analyse de l’impact de la mise en page de la page formulaire d’inscription à la newsletter. Version A avec visuels, version B sans visuels.
  • Résultats : La version B améliore considérablement le taux d’inscription avec une croissance de 37,8% des abonnés. Les visuels présents sur la version A cachent le formulaire au lieu de le mettre en avant. En supprimant ces éléments, l’utilisateur est plus concentré sur le formulaire.

Cas n°5 : Pierre & Vacances-Center Parcs – Wording CTA

Image2

  • Analyse de l’impact du wording du CTA des produits (séjours) sur le taux de clic. Le CTA se présente sous la forme d’un bouton qui redirige l’utilisateur vers le processus de réservation (choix des dates, type de chambre etc.). Version A « Réserver », version B « Voir les disponibilités ».
  • Résultats : La version B, bien que plus longue, est plus efficace : on observe une augmentation du taux de clic de 92% ! On peut présumer que le wording « Réserver » était trop engageant pour l’utilisateur.