Le CFC, Centre Franc-Comtois ? Comité Français de la Copie ? Copie française centralisée ? Non, disons-le une bonne fois pour toute, le CFC est le Centre Français d’exploitation du droit de Copie.
Si on devait résumer de façon simpliste, le CFC est aux œuvres littéraires et numériques ce que la Sacem est à la musique, le côté répression en moins. Grand chevalier fervent défenseur du droit de la copie en France, la mission principale du CFC est de défendre les droits des auteurs et des éditeurs contre les reproductions illégales de leurs œuvres.

Lors du pitch, la situation n’était pas simple. Deux experts se rencontrent sans parler le même langage. Nous parlions un jargon « technique » à des experts des œuvres littéraires et de la presse… De notre côté, nous devions comprendre un système hypercomplexe, dont le contenu dense (et c’est peu de le dire) était doté de nombreux outils complexes.

Ne pensez pas qu’il s’agisse uniquement de 2 cibles « utilisateurs » et « ayants-droits » qui auraient simplement un besoin d’aide à la recherche d’information. Il existe des dizaines de cibles spécifiques avec des besoins précis. Par exemple, comment savoir quels sont les accords de groupes qui lient la Fédération des Entreprises de la Beauté sur les formats Photocopies, sans oublier les contrats numériques ? Qu’en dit le Code de la propriété Intellectuelle ? Comment apporter ses droits ?

Il fallait donc toute l’expertise de Business lab pour faire connaitre et faire comprendre les missions du CFC. C’était sans compter sur la patience et la pédagogie de nos interlocuteurs tout au long du projet pour nous aider à réaliser cette mission.

Comment y parvenir ? Plusieurs ateliers cafés-spéculos et points téléphoniques hebdos, en deux mots une méthodologie agile qui s’est imposée et qui a grandement facilité le travail de chacun…

Concrètement sur le site, une charte graphique beaucoup plus « moderne » et en adéquation avec la charte graphique du groupe et surtout quelques bonnes pratiques UX mises en œuvre sur le site afin d’enrichir d’avantage l’expérience utilisateur :

  • Des entrées par cible et usages, avec une barre de navigation qui se fige au navigateur,
  • Une arborescence simplifiée et organisée par cibles et codes couleurs,
  • Un accès évident et intuitif aux différents outils (répertoires des œuvres et des publications, contrats, déclaration de facturation…etc),
  • Une barre permanente en bas du navigateur qui reprend les principaux call to actions pour interagir avec le CFC à tout moment du parcours,
  • Enfin, un footer éclaté qui fait ressortir les contenus les plus consultés

Invités par le CFCopies à l’inauguration du salon du champagne livre, nous avons pu profiter des premiers retours très positifs. Les premiers utilisateurs du nouveau site ont déjà plébiscité son côté pratique, ergonomique et son environnement graphique.
A vous de le constater sur www.cfcopies.com

Prochaines étapes pour Business lab ; prolonger la même expérience utilisateurs sur les outils spécifiques : déclaration et facturation des contrats en ligne, mais également l’outil de Déclaration des Œuvres Protégées. Affaire à suivre !