Paypal a mis en place en août dernier son système de paiement en Australie et dans 12 pays européens dont la France : le One Touch. Ce service permet de régler ses achats sur le web et smartphone en seulement un clic et de manière sécurisée.

Déjà présent aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni depuis un an, One Touch ne cesse de croitre. Il fonctionne uniquement chez les marchands éligibles, c’est-à-dire les commerçants utilisant la plateforme e-commerce BigCommerce.

Pour bénéficier de cette fonctionnalité, il suffit de se connecter à son compte Paypal et de l’activer. One Touch permet à l’utilisateur d’accéder directement à la page de paiement sans passer par la page de connexion lors de son prochain paiement via Paypal, le but étant de faire gagner du temps à l’utilisateur lors de l’achat. Ses coordonnées bancaires étant déjà pré-enregistrées, un simple clic suffit et l’achat est effectué ! Cependant, tout cela est possible uniquement dans le cas où le client utilise le même appareil et le même navigateur. Ce service peut alors être activé sur d’autres appareils et navigateurs. 

One Touch a donc été mis en place dans le but de simplifier l’achat au maximum pour le client. Cependant, ce dernier n’est pas le seul à bénéficier des avantages de l’arrivée de ce service. En effet, il permet également aux e-commerçants de minimiser les abandons de panier lors de l’achat et d’augmenter leurs ventes ainsi que leur taux de conversion, ce qui n’est pas négligeable. D’après Paypal, certains de ses marchands voient leur taux de conversion s’améliorer de 50% sur mobile.

Comme tout service stockant des données bancaires, on pourrait se demander si One Touch est réellement sécurisé. Pour pallier à cette crainte, Paypal communique sur plusieurs points. En effet, comme vu précédemment, ce service est utilisable seulement sur les appareils et navigateurs sur lesquels il a été configuré et cela pour une durée maximum de 6 mois. De plus, dans le cas où l’utilisateur souhaite modifier des informations personnelles ou encore effectuer un virement, ses identifiants lui sont demandés. ll est également possible à tout moment de désactiver l’option en se rendant dans ses préférences via son compte Paypal, notamment si l’on perd un appareil avec lequel on est connecté au service. Enfin, il est conseillé d’utiliser la fonctionnalité via un appareil personnel et non public afin de prendre le moins de risque possible.

Si la majorité des e-commerçants vont certainement adopter One Touch, on peut se demander si les français sont prêts à utiliser ce système, notamment si l’on se remémore leur réticence face au paiement NFC.